L’avenue de Joli-Bois oubliée du programme des travaux public ?

Publié le jeudi 2 juin 2011
Cet article a reçu 0 commentaire

Le dernier Wolu Mag publiait un calendrier des travaux entrepris ou à démarrer dans les voiries de la commune et je dois dire qu’ils sont nombreux et le resteront

Cependant, il y a des coins un peu oubliés je pense, dont celui de l’Avenue de Joli-Bois et je ne résiste pas au plaisir de vous partager cet écho d’une de ses habitantes

Je rêve qu’un jour (prochain … ) les trottoirs de « mon » avenue ressemblent à ces splendides promenoirs aux dalles bien alignées, à la verdure superbement bien entretenue, aux arbres … qui ressemblent à des arbres. Je lorgne aussi d’un œil envieux le revêtement de la voie proprement dite mais là, je sais que jamais je n’en verrai un semblable devant chez moi et pour cause …

J’habite une rue « classée » … située au bout du monde, très loin des préoccupations communales : l’Avenue de Joli-Bois, que notre bourgmestre trouve charmante et bucolique. Cette vénérable avenue (qui a plus de 60 ans) est revêtue de jolis pavés. Le gros problème est que ces jolis pavés sont écrasés quotidiennement par des dizaines de véhicules : voitures (5 écoles + 1 crèche), bus (scolaires), poids lourds (ravitaillement du Home Roi Baudouin et de la Résidence de la Forêt) sans oublier les camions bennes (à ordure). Tous les jours, ma maison tremble du sous-sol au grenier. Ses murs se lézardent, ses volets se coincent, sa charpente craque … Un tremblement de terre perpétuel dont j’aimerais connaître la magnitude (à ce propos, connaîtriez-vous un moyen de louer un sismographe ?).

Si l’on est attentif, on peut remarquer, à l’entrée de l’avenue, un petit panneau discret qui limite la vitesse à 30 km/h … limitation qui n’est, bien sûr, jamais respectée.
Les trottoirs n’ont rien à envier à l’état déplorable de la voie : dalles disjointes, soulevées par les racines des arbres, défoncées par les travaux divers (eau, gaz, électricité, téléphone …). Notez en passant que ces (vénérables !) trottoirs sont parcourus par des dizaines d’enfants fréquentant les écoles (+ quelques parents).
Les arbres sont très âgés et tellement taillés et retaillés qu’ils ne ressemblent que de loin à ce qu’ils devraient être. Ils sont, pour la plupart, malades. Les « pelouses » entre les arbres servent parfois de parking et, donc, n’ont vraiment pas belle allure.

Voilà en quelques lignes, le portrait de l’Avenue de Joli-Bois. Cette lettre (courriel) est loin d’être le premier appel que je lance en sa faveur mais, je l’ai écrit plus haut, elle est située au bout du monde … et aucun des projets de travaux futurs ne la concerne.

N’y aurait-il pas moyen de faire quelque chose pour que ce petit coin reste ce havre de paix qu’il a été ? Quels sont vos plans à ce propos ?.

Pour le groupe Ecolo

Claire RENSON
Conseillère Comunale ECOLO