Le Conseil communal vote une motion contre le survol abusif des avions

Motion relative aux nuisances liées au survol aérien de la commune de Woluwe-Saint-Pierre présentée par tous les groupes du conseil communal (cdH, FDF+IC, ECOLO, Gestion communale, MR + Ind, PS)

Publié le vendredi 7 juin 2013
Cet article a reçu 0 commentaire

Le conseil communal de Woluwe-Saint-Pierre, réuni en séance plénière ce jour,

i. soucieux de la santé des habitants de Woluwe-Saint-Pierre survolés intensivement par les avions décollant et atterrissant à l’aéroport de Bruxelles National ;

ii. soucieux de voir les nuisances sonores autour de l’aéroport de Bruxelles National et en particulier celles liées au survol de la commune de Woluwe-Saint-Pierre se réduire drastiquement et dans les meilleurs délais ;

iii. soucieux de voir les normes de bruit bruxelloises entièrement respectées en la matière ;

iv. considérant les nuisances insupportables que constituent les décollages avant 7h du matin ;

v. inquiet notamment de l’utilisation abusive de la piste 02 à l’atterrissage et des trop nombreux survols de Woluwe-Saint-Pierre au décollage de l’aéroport de Bruxelles National, notamment via le virage à gauche de la piste 25R ;

vi. inquiet de voir que les délais supplémentaires de la mise en œuvre des accords aéroportuaires 2008 et 2010 sont dus à des demandes tardives et superfétatoires de certains d’exiger des études complémentaires ;

vii. se félicitant que les avions au décollage de la piste 20 ne survolent plus le ciel de Woluwe-Saint-Pierre,

1) s’engage à lutter fermement contre l’utilisation abusive des routes aériennes survolant Woluwe-Saint-Pierre ;
2) soutiendra les actions des associations de riverains poursuivant les objectifs de la présente motion ;
3) demande au Collège des Bourgmestre et Echevins

a) de se saisir de cette question de manière permanente ;

b) d’adresser un courrier au Gouvernement fédéral demandant la mise-en-œuvre sans délai des accords aéroportuaires 2008 et 2010 ;

c) demande au Gouvernement fédéral de prolonger la nuit opérationnelle jusqu’à 7h du matin, afin de résoudre les nuisances insupportables des décollages entre 6h et 7h du matin.